Aspartame : Bulletin de veille scientifique n° 2

 

RISQUES LIES A L’ASPARTAME :
ARTICLES PARUS DE AVRIL A SEPTEMBRE 2011
DANS LA LITTERATURE SCIENTIFIQUE (Source PubMed)


ANALYSE DE CHAQUE ARTICLE

 

A . EFFETS CHEZ L’HOMME

 

 I. Physiopathologie des effets de l’aspartame

 

  • Empoisonnement au méthanol

Szponar J, Górska A, Majewska M, Tchórz M, Drelich G. [Methanol poisoning in a 61-year old male with recently diagnosed diabetes--a case report]. Przegl Lek. 2011;68(8):521-2. [Article in Polish] Samodzielny Publiczny Szpital Wojewódzki im. Jana Bozego w Lublinie, Regionalny Ośrodek Toksykologii Klinicznej.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22010455 

 

En bref :
Cet article expose le cas d’un homme âgé de 61 ans avec un empoisonnement suspecté au méthanol : Il présentait les symptômes d’un diabète avec une d’hyperglycémie extrême (>1600 mg/dl) et un coma hyperosmolaire non cétosique. Les tests de laboratoire ont montré, entre autres, une acidose métabolique et respiratoire et des taux de méthanol et d’éthanol à 80mg/dl et 0,47g/l, respectivement. Quelques jours avant son hospitalisation, le patient buvait de grandes quantités de jus de fruit et de lait. Les auteurs concluent que la consommation excessive d’aspartame et de ses métabolites peut être la cause d’un empoisonnement au méthanol qui a été envisagée pour ce patient.

 

II. Etudes in vitro

 

  •  Athérosclérose

Jang W, Jeoung NH, Cho KH. Modified apolipoprotein (apo) A-I by artificial sweetener causes severe premature cellular senescence and atherosclerosis with impairment of functional and structural properties of apoA-I in lipid-free and lipid-bound state. Mol Cells. 2011 Apr 21. [Epub ahead of print]

School of Biotechnology, Yeungnam University, Gyeongsan, 712-749, Korea.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21533907

 

En bref :
Les résultats de cette étude montrent que l’aspartame altère in vitro l’intégrité des HDL et favorise l’internalisation des LDL athérogéniques dans les macrophages. Les auteurs émettent l’hypothèse que la consommation à long terme d’aspartame pourrait accélérer l’athérosclérose et le vieillissement cellulaire.

 

B. EFFETS CHEZ L’ANIMAL

 

 a)  SOURIS

 

  • Stress oxydatif

Abdel-Salam OM, Salem NA, Hussein JS. Effect of Aspartame on Oxidative Stress and Monoamine Neurotransmitter Levels in Lipopolysaccharide-Treated Mice. Neurotox Res. 2011 Aug 6. [Epub ahead of print] Department of Toxicology and Narcotics, National Research Centre, Tahrir St., Dokki, Cairo, Egypt

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21822758

 

En bref :
Cette étude réalisée chez la souris montre que l’administration d’aspartame par voie sous-cutanée, seul ou en présence d’un léger stress inflammatoire systémique, augmente le stress oxydatif et l’inflammation dans le cerveau, mais pas le foie.

 

b)  Poisson

 

  • Physiologique de l’aspartame en présence d’hyperlipidémie

Kim JY, Seo J, Cho KH. Aspartame-fed zebrafish exhibit acute deaths with swimming defects and saccharin-fed zebrafish have elevation of cholesteryl ester transfer protein activity in hypercholesterolemia. Food Chem Toxicol. 2011 Aug 10. [Epub ahead of print] School of Biotechnology, Yeungnam University, Gyeongsan 712-749, Republic of Korea.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21855599

 

En bref :
Cette étude visait à déterminer l’effet physiologique de l’aspartame en présence d’hyperlipidémie en utilisant le modèle du poisson zèbre. Les poissons ont été nourris avec de l’aspartame ou de la saccharine associé à un régime riche en cholestérol. Les résultats ont montré qu’en présence d’hyperlipidémie, les poissons nourris avec de l’aspartame présentaient des anomalies à se mouvoir avec une augmentation de l’inflammation cérébrale. 30% des poissons sont morts alors que tous ceux nourris avec de la saccharine ont survécu. Ces derniers présentaient une augmentation de leur profil lipidique athérogénique sérique avec une élévation de l’activité des protéines de transfert des esters de cholestérol [1] (CETP).

Note  : 1 La protéine de transfert des esters de cholestérol est une protéine facilitant les échanges de cholestérols estérifiés entre les différentes lipoprotéines